NEWSNews & Media

News Release

La police a arrêté des pasteurs et des enfants sur la route du camp d'été de leur église; Accusés d'enlèvement et de conversion forcée, les pasteurs sont soutenus par les parents

NEW DELHI / INDORE – Récemment la Cour Suprême du Madhya Pradesh, en Inde, une place forte de l'idéologie Hinduvta, a décidé d'étudier l'affaire de dix chrétiens, des pasteurs et leurs collaborateurs. Ils ont été arrêtés et inculpés d'enlèvement, cruauté et conversion forcée. La police a arrêté les Chrétiens alors qu'ils conduisaient plus de 60 enfants de leur voisinage à un camp organisé par l'église.

La constitution Indienne garantit à tout citoyen la liberté de pratiquer et de répandre sa religion. L'arrestation des 10 Chrétiens, parmi lesquels deux femmes et deux mineurs, viole gravement ce droit fondamental. Tous les parents voulaient que leurs enfants participent à ce camp d'été. C'est leur droit inaliénable de décider quelle est la meilleure éducation pour leurs enfants. L'Etat ne devrait pas cibler des personnes à cause de leurs croyances religieuses, a dit Robin David, un avocat partenaire de ADF International, qui défend les Chrétiens accusés devant la Cour.

Une hostilité croissante contre les Chrétiens et les autres minorités religieuses.

Le 23 mai, à la gare de Ratlam, dans le Madhya Pradesh, la police locale a arrêté un groupe de pasteurs et d'autres chrétiens, parmi lesquels deux femmes et deux mineurs, qui accompagnaient plus de 60 enfants. Le groupe était en route pour un camp d'été chrétien dans l'Etat voisin du Maharashtra.Tous les parents ont immédiatement confirmé au tribunal local qu'ils avaient volontairement envoyé leurs enfants au camp. Les enfants ont été autorisés à retourner chez eux après trois jours mais les pasteurs et leurs collaborateurs sont toujours emprisonnés. A présent, la Cour Suprême du Madhya Pradesh va examiner leur cas.

Personne ne devrait être persécuté à cause de sa foi. En Inde, nous constatons un climat d'hostilité croissante envers les minorités religieuses. Des lois anti-conversion alimentent ce sentiment et ouvrent la voie à ce qui est appelée idéologie Hinduvta, qui cherche à épurer l'Inde de tous les non Hindous. Malheureusement, ce n'est pas un incident isolé. La communauté internationale doit ouvrir les yeux sur ce qui arrive en Inde a dit Paul Coleman directeur délégué de ADF International, une association de promotion des droits de l'Homme, qui agit pour permettre à chacun de vivre librement sa foi.

Vous pouvez utiliser librement les images de Paul Coleman et des enfants retenus.
Sur demande à © ADFinternational.org, des impressions de qualité sont disponibles.

Paul Censored ratlam-children_650x400_71495428724

Share this page

Related News

Campaigns