NEWSNews & Media

News Release

Exposé de fond à Strasbourg : les droits parentaux de la famille allemande sont gravement violés ; ADF International présente un cas d’interdiction de l'école à la maison devant la Cour européenne des droits de l'Homme



Affaire connexe : Wunderlich c. Allemagne

 

STRASBOURG - Le 6 avril 2017, ADF International adressera à la Cour européenne des droits de l'Homme (Cour EDH) des observations écrites définitives concernant la famille allemande scolarisant ses enfants à domicile : les Wunderlichs.

Les représentants des médias sont invités à participer à un exposé de fond sur cette affaire et ses implications plus larges concernant les droits parentaux pour les 800 millions d'européens qui sont soumis aux décisions de la Cour de Strasbourg :

QUAND ?

Le jeudi 6 avril 2017, de 12h à 15h.

OÙ ?

Au bureau d’ADF International à Strasbourg

INTERVENANTS :

  • Dirk et Petra Wunderlich accompagnés de leurs quatre enfants
  • Robert Clarke, Directeur du plaidoyer européen pour ADF International et Conseil juridique sur l'affaire Wunderlich
  • Mike Donelly, expert international en enseignement à domicile et Directeur de Global Outreach pour la Home School Legal Defence Association (association de défense juridique de l’école à la maison)
  • Lorcán Price, Conseiller juridique d’ADF International basé à Strasbourg et expert auprès de la Cour EDH.

Les journalistes sont priés de contacter globalmedia@ADFinternational.org afin de participer à l’évènement.

« Le droit international protège le droit des parents de diriger l'éducation de leurs enfants »

En août 2013, un groupe de plus de 20 policiers et travailleurs sociaux a pris d'assaut la maison de la famille Wunderlich près de Darmstadt, en Allemagne. Les enfants venaient de s'asseoir chez eux pour commencer leur première leçon de l'année. L'interdiction de l’école à la maison par l'Allemagne remonte à 1918. Depuis, le pays a signé un certain nombre d'accords internationaux relatifs aux droits de l'Homme qui protègent explicitement le droit des parents de diriger l'éducation de leurs enfants.

« Les enfants doivent recevoir le soin attentionné et la protection de leurs parents. Il est grave pour un État d'interférer avec le lien parent-enfant. Il ne devrait le faire que s'il existe un risque réel de préjudice grave. Petra et Dirk Wunderlich ont simplement exercé leur droit parental à élever leurs enfants en fonction de leurs convictions philosophiques et religieuses,  ce qu'ils pensaient pouvoir mieux faire dans l'environnement familial. En réponse, les autorités allemandes ont limité leurs droits parentaux pendant deux ans et, à l’extrême, se sont introduit chez eux et ont physiquement emmené leurs quatre enfants loin de leur maison », a déclaré Robert Clarke, Directeur du plaidoyer européen pour ADF International.

Bien que Dirk et Petra aient retrouvé leurs enfants, leur situation juridique demeure incertaine et l'Allemagne continue de maintenir des sanctions pénales pour les familles qui veulent faire l’école à la maison. Récemment, la Cour EDH a accepté d’étudier à nouveau cette affaire. La Cour a accepté d'examiner si les actions de l'Allemagne avaient violé leur droit à la vie privée et familiale protégé par l'article 8 de la CEDH.

ADF International est une alliance consacrée à la défense juridique de la liberté.


Share this page

Related News

Campaigns