ADF International

IndiaFlag

Les avocats indiens se font travailleurs sociaux pour aider les plus pauvres à surmonter la crise humanitaire

Sommaire

  • En Inde, le confinement lié au coronavirus frappe les communautés les plus pauvres
  • Les avocats d’ADF en Inde utilisent leurs ressources pour fournir de la nourriture et des produits de première nécessité

NEW DELHI (17 avril 2020) – En Inde, des équipes d’avocats, qui habituellement apportent une aide juridique aux chrétiens persécutés, ont mobilisé leurs ressources pour apporter de la nourriture et des produits de première nécessité aux plus démunis. Le confinement en Inde dû à la pandémie de Coronavirus a entraîné une multiplication des besoins humanitaires chez les plus défavorisés de la société. En réponse à cette situation, les centres d’aide juridique de l’ADF Inde ont fourni de l’aide, de la nourriture et des produits élémentaires aux plus vulnérables.

« Touchés par cette situation tragique, les membres de notre équipe répondent à l’urgence humanitaire qui se trame autour de nous. Le bureau d’assistance juridique de l’Uttar Pradesh a fourni de la nourriture aux personnes qui ont parcouru plus de 700 kilomètres à pied pour tenter de rentrer dans leurs villages, d’autres bureaux ont distribué des produits alimentaires de base aux habitants de leurs secteurs. Des membres de l’équipe de Delhi ont travaillé avec les autorités locales du district et ont contribué à soutenir près de 100 familles très vulnérables. Ceux qui ne pouvaient pas sortir ont apporté leur soutien sous forme de contributions financières pour soutenir et encourager l’équipe dans ses efforts. Allant au-delà de leurs obligations, les membres de notre équipe ont pris cette initiative pour servir d’autres personnes dans le besoin, tout comme ils servent nos frères et sœurs chrétiens en temps de persécution », indique Tehmina Arora, directrice d’ADF en Inde.

Les Chrétiens indiens pendant la pandémie de corona

En Inde, les mesures prises par le gouvernement contre la propagation de la pandémie de coronavirus ont, de fait, également ralenti la violence contre les chrétiens. Comme les gens sont chez eux, ces incidents ont diminué d’environ un par jour à trois par semaine. Néanmoins, cela ne constitue qu’un moment de rétablissement pour les communautés chrétiennes.

Depuis 2019, la violence contre les chrétiens a augmenté de manière significative. Le United Christian Forum et ADF India ont recensé plus de 78 incidents de harcèlement et de violence collective contre des chrétiens rien qu’en 2020. Les attaques prennent généralement une forme similaire et il est fréquent que la police ne prenne pas de mesures pour contrer les violences : une foule arrive à une réunion de prière ou à un rassemblement chrétien, hurle des insultes et des menaces et bat les personnes présentes, y compris les femmes et les enfants. Ensuite, les pasteurs ou les prêtres sont généralement arrêtés par la police sur la base de fausses allégations de conversions forcées.

You Can Make an Impact

Visit our campaign page to find out what you can do.

arrow-circle-up Top

Faith-based legal advocacy organization that protects fundamental freedoms and promotes the inherent dignity of all people.